Contre l’illusion paralysante du Lovable Product, l’exemple de Zapier – Partie 2/2 – Analyse stratégique

Contre l’illusion paralysante du Lovable Product, l’exemple de Zapier

Partie 2/2 : Analyse stratégique

Make a zap !

Vous avez raté l’histoire de la naissance de Zapier ? Vous pouvez la lire ici

L'illusion paralysante du Lovable Product

Lorsque l’on travaille sur un produit nouveau, innovant, dont on est le concepteur, le créateur, il est impossible de ne pas vouloir le meilleur pour ce produit. Ce stade du produit satisfaisant est appelé stade du Minimum Lovable Product.

Lorsqu’il s’agit du fruit de notre travail, nous avons tendance à être exigeant, à l’extrême. Il est très intéressant de voir que dans un monde en permanent changement, pour avancer efficacement il faut suivre la règle de Pareto appliquée au travail : ne pas passer 80% de son temps pour 20% des tâches les moins importantes. Cela conduit à une tension permanente contre sa propre nature perfectionniste, de continuer de créer avec une certaine insatisfaction du produit, mais néanmoins avancer, « get things done ».

Les vertu du MVP

Le choix de Zapier a été validé avec le temps, et miser sur un MVP médiocre et le proposer payant sont des choix ambitieux. La stratégie de lancement de Zapier s’appuie donc sur cet impératif de lancement, en milieu clos de bêta-testeurs, pour tester et apprendre, s’améliorer dans la confrontation à la réalité. Ce même travail d’amélioration, réalisé en vase clos, entre les 3 fondateurs seulement aurait sans aucun doute abouti à l’émergence d’un MLP très différent, moins adapté aux besoins réels des clients.

On peut en fait retrouver cette stratégie chez de nombreux acteurs du web, jusqu’à l’extrême avec Dropbox qui n’ont au départ même pas construit leur produit mais tourné une vidéo expliquant quel serait leur produit, avant même de l’avoir développé. 

Get things done et le Lean Startup

Ce qui est très inspirant dans ces choix, c’est qu’ils vont à rebours de notre nature perfectionniste. On y voit l’importance de l’achèvement d’un produit fonctionnel. Ce qui dans une entreprise revient à faire (déployer), tester, apprendre et avancer, mais qui est applicable y compris à une vie étudiante : l’important est de produire un bon devoir, mais passer 80% du temps de travail dans ce qui rapportera 2 points sur 20 n’est pas efficace. 

Cette stratégie d’optimisation de résultat est présente à la fois dans le Lean Startup pour le monde entrepreneurial, mais aussi dans la méthode Agile pour les travaux de groupes… Mais on vous en dit plus là dessus très prochainement ! 

Tancrède Simonin

Entrepreneur & Président de Junior Experts

Laisser un commentaire